Eurobaromètre 2019 sur les fruits et légumes européens

Depuis plusieurs années maintenant, je vais traîner mes guêtres sur le salon de l’agriculture, saluer des gens avec qui je travaille et que je n’ai pas l’occasion de voir d’ordinaire, et je pars à la découverte de nouveaux produits, ou à la recherche d’informations pertinentes sur l’agro-alimentaire.

Cette année, j’ai été invitée entre autre, à la conférence de presse de FruitVegetablesEUROPE où a été présentée la deuxième année du programme européen de promotion des fruits et légumes européens intitulé « CuTE – Cultivons le goût d’Europe », avec notamment la promotion des fraises, tomates et concombres de France.

Eurobaromètre 2019 sur les fruits et légumes européens
Une serre mobile pour expliquer aux visiteurs du salon comment ça se passe

Si vous passez sur le salon de l’agriculture, faites un détour par le stand E 015 du pavillon 2.2 pour visiter la serre mobile et comprendre comment sont cultivés les fruits et légumes dans ces conditions

73 % des consommateurs font attention à l’origine européenne des fruits et légumes achetés

Et la bonne nouvelle, c’est que les consommateurs (nous, vous, eux) font de plus en plus attention à la provenance des produits frais qu’ils achètent ! Et c’est plutôt un bon cheminement à mon sens, vu que je prêche souvent ici même pour de la consommation locale et raisonnée pour plusieurs raisons : le goût, le coût et le soutien aux agriculteurs.

Eurobaromètre 2019 sur les fruits et légumes européens
Laurent Bergé – Président de l’AOPn Tomates et Concombres, Xavier Mas – Président del ’AOPn Fraises de France, Juan Marin – President de FruitVegetablesEurope (EUCOFEL) et Alba Ridao-Bouloumié – Sécrétaire Générale de FruitVegetablesEurope.

L’enquête a couvert 5 pays européens : l’Allemagne, l’Espagne, la France, la Pologne et la Grèce, et elle était principalement centrée sur les parents de jeunes enfants (18-44 ans). Elle a été menée auprès de 1 000 personnes dans chaque pays

D’après les résultats de l’enquête, 7 Européens sur 10 déclarent accorder de l’importance à l’origine européenne des fruits et légumes qu’ils achètent. Pour la moitié d’entre eux, l’origine européenne est l’un des nombreux facteurs qui influencent leurs choix alimentaires et leurs achats de fruits et légumes.
Enfin, près de 4 Européens sur 10 affirment consommer autant que possible des fruits et légumes en provenance d’Europe.

Eurobaromètre 2019 sur les fruits et légumes européens

Lors de l’achat de fruits et légumes, les critères de qualité et de prix des produits prévalent encore sur les méthodes de production et la viabilité environnementale.
C’est un travail de longue haleine d’informer et de sensibiliser les gens sur les impacts qu’a leur façon de consommer.

Je le constate souvent lorsque j’anime des ateliers cuisine et que je discute avec les participants sur la façon dont ils font leurs achats. Beaucoup n’ont pas à l’esprit que consommer peut devenir un acte militant, ni toutes les retombées qu’il peut y avoir derrière leurs achats. Des retombées humaines, sociales, économiques et environnementales.

Eurobaromètre 2019 sur les fruits et légumes européens

Les résultats de l’enquête révèlent un faible niveau de sensibilisation aux méthodes de production. La plupart des Européens ne savent pas si les fruits et légumes qu’ils consomment sont cultivés en serre. D’ailleurs, 1 Européen sur 4 a une perception plutôt positive de la production en serre.

Eurobaromètre 2019 sur les fruits et légumes européens

A la décharge des personnes interrogées, il faut dire que les méthodes de productions sont très peu (voire pas du tout) mises en avant lors des achats de fruits et légumes, sauf si on passe en direct producteur.

Une alliance pour défendre les produits européens

Lors de la conférence, la création d’une alliance officielle qui verra le jour le 22 avril prochain a été évoquée pour demander aux chefs d’État et de gouvernement de l’UE, à la Commission européenne et au Parlement européen à garantir que les importations de produits agricoles extra-européens soient soumises aux mêmes exigences que celles imposées aux producteurs européens.

Même si cette demande parait logique et légitime à tout un chacun, faire respecter cette demande est une fer de lance important pour préserver l’agriculture européenne.

Bref une conférence de presse intéressante, et qui amène encore un peu d’eau à mon moulin lorsque je vous sensibilise à une consommation de saison, raisonnée et locale non ?

Et vous, vous savez d’où proviennent vos fruits et légumes ? Vous savez comment ils sont produits ?

Commenter