Hunger Kitchen, un belle action qui apprend aux réfugiés à cuisiner les denrées de l’aide internationale ♥

Cuisiner c’est aller à la rencontre de l’autre et essayer de comprendre qui il est.
C’est donc apprendre à connaître les réfugiés, d’où ils viennent, quelle était leur cuisine, leur vie auparavant et ainsi adapter la nourriture livrée par l’aide internationale dans des recettes à leur goût créées avec eux et pour eux.
Une équipe dirigée par l’artiste / cuisinier Gilles Stassart se rendra au Somaliland pour aider les communautés locales, les personnes déplacées à l’intérieur du pays et les réfugiés yéménites et oromo à faire le meilleur usage de l’aide alimentaire qu’ils reçoivent des donateurs.

Une ration mensuelle de céréales, de légumineuses, d’huile de cuisson et de sel suffit à ne pas mourir de faim, mais peut ne pas correspondre aux habitudes alimentaires des bénéficiaires, qui revendent souvent l’aide alimentaire pour acheter de la nourriture à leur goût.

L’intention de Gilles Stassart, à travers des workshops, est d’aider les réfugiés à cuisiner ces rations pour qu’elles soient à leur goût tout en les sensibilisant aux questions sanitaires et nutritionnelles.

Le travail de terrain se fera au Somaliland au cours de la deuxième quinzaine d’avril 2018. Après s’être familiarisé avec la culture alimentaire locale, les produits de l’environnement naturel et le marché, Gilles Stassart met en place un atelier d’une semaine avec des femmes et des hommes sélectionnés dans différentes communautés pour développer des recettes utilisant l’aide alimentaire, des compléments nutritionnels et des ingrédients bon marché disponibles localement.

Le projet aboutira à des recettes qui pourront facilement être reproduites par d’autres destinataires de la même aide alimentaire et transmises.

Pour suivre le projet : www.hungerkitchen.org ou Hunger Kitchen sur Facebook ou Twitter

L’objectif global est de sensibiliser à la nécessité non seulement de nourrir mais aussi d’interagir avec les cultures alimentaires des peuples déplacés du monde, réhumanisant ainsi ceux qui deviennent souvent de simples statistiques ou réduits aux stéréotypes de l’altérité et de la misère.

Gilles Stassart et l’équipe The Hunger Kitchen font un appel aux dons pour mener à bien ce projet, pour les aider=>  Je soutiens le projet

 

 

1 Commentaire

Commenter