La lutte contre le gaspillage alimentaire s’organise : SAVE FOOD

Moi quand je dois jeter quelque chose à la poubelle, ça me rend malade!
Je garde donc les restes au maximum (quand ça n’a pas été au préalable mâchouillé et recraché dans l’assiette par N°2…) et me débrouille plus au moins pour les resservir soit tels quels, soit transformés au repas qui suit.
Mais c’est vrai que ce n’est pas toujours aisé… Il m’arrive parfois d’acheter des légumes qui font la tronche au bout de 2 jours !! C’est frustrant !
Et si jamais j’ai le malheur de ne pas acheter ma viande à la coupe chez le boucher, et de prendre un truc sous barquette au supermarché, 1 fois sur 5 la barquette part direct à la poubelle car la viande sent vraiment une odeur nauséabonde ou a pris une couleur suspecte…

Donc je tire mon chapeau à ALBAL qui essaie de sensibiliser les gens à ce problème (en vendant de nouveaux produits, ne soyons pas dupes, je ne pense pas que l’aspect philanthropique du problème intéresse vraiment les géants du marketing…) via sa campagne facebook que vous pouvez voir ici : http://fr-fr.facebook.com/Albal.fr

De mon côté, j’essaie au maximum de limiter le gaspillage alimentaire en anticipant, dès l’arrivée des aliments dans ma maison :

  1. Si j’ai le temps je cuisine à l’avance les plats et les congèle
  2. Si je reviens du marché avec 5 kg de fruits, je les trie, les coupe en morceaux et les dispatche dans des sacs congel, et zou au congélo. Ainsi lorsque on veut faire des smoothies on sort le sac et hop direct dans le blender avec un peu d’eau ou du lait
  3. Je dispatche ma viande et pareil je congèle
  4. Si j’ai des denrées que je ne veux pas congeler, je me mets un post-it bien en vu pour penser à les préparer en temps et en heure.

Tout ceci j’en conviens, ne suffit pas toujours, il m’arrive de retrouver au fond du frigo un bout fromage rabougri, un légume tout mou, ou une viande daubée…. et à je me dis que quand même, ma grand mère qui faisait ses courses au jour le jour chez ses commerçants de proximité et qui n’achetait que ce dont elle avait besoin, elle gaspillait vachement moins au final !

Spécialiste de l’emballage ménager, Cofresco lance l’opération Save Food pour lutter contre le gaspillage alimentaire en Europe. L’allemand est également partenaire de la conférence Save Food qui a lieu lors du salon Interpack les 16 et 17 mai. Marque de Cofresco, Albal porte l’initiative en France sous le label « Save Food, soyons malins, préservons nos aliments ». Chiffres à l’appui : « En France, nous jetons en moyenne 21 % des aliments que nous achetons. Cela représente 5,6 millions de tonnes de déchets alimentaires par an, soit environ 90 kg par an et par habitant », assure l’entreprise, qui a réalisé, en mars 2011, une étude paneuropéenne sur le gaspillage alimentaire avec l’institut de sondage The ConsumerView. Soit un coût de 430 euros par an et par habitant. En outre, les consommateurs minorent la quantité de nourriture qu’ils jettent : d’après l’étude, les Français estiment qu’ils jettent seulement 6 % de leur nourriture. Environ 50 % des déchets alimentaires sont des fruits et des légumes, suivis par les restes des plats faits à la maison et de plats cuisinés. Pire encore, 30 % des aliments sont jetés encore emballés, sans même avoir été ouverts.
Source : Emballage Magazine

Et vous, vous avez des astuces pour moins gaspiller??

8 Commentaires

  • je note sur ce que tu dis sur les légumes qui font la tronche dans le frigo au bout de 2 jours. Il faut savoir que plus les légumes végetent au frigo et plus ils perdent leurs qualités nutritionnelles. Faire ses courses pour toute la semaine n’a pas d’intérêt pour les légumes s’ils ne sont pas consommés sous 48h maxi; il vaut mieux privilégier les légumes transformés (surgelés notamment) qui sont surgelés 5h après la récolte et qui conservent une grande partie des vitamines et minéraux. c’est moins évident pour les conserves. … ou alors faire les courses légumes tous les deux jours j’ai un primeur qui a du turn over.

    • Merci pour toutes ces précisions Marie ! Il est vrai qu’acheter les légumes directement surgelés est gage de vitamines, mais encore faut il avoir de la place au congel. Et pour ce qui est de manger des légumes extra frais, à part cultiver son potager, ça devient compliqué car tous les légumes transitent en frigo…Pour ce qui est de faire les courses tous les deux jours pour le frais, c’est toi qui a raison ! Moi je sais que c’est compliqué dans mon planning et je le regrette !

  • Bonjour,

    Il existe une campagne similaire au Royaume-Uni avec un site très bien fait (évidemment en anglais) qui donne pleins d’idées, de tuyaux etc. voici l’adresse : http://www.lovefoodhatewaste.com/ C’est très pragmatique et donne des recettes de la cuisine de tous les jours, donc peu importe le contexte anglo-saxon (pour ceux qui n’aiment pas la cuisine anglaise j’entends !) Sinon, faire ses courses plus souvent et dans des commerces de proximité fonctionne bien je trouve (les grosses courses nous les réservons aux denrées qui tiennent des semaines ou mois). Et accommoder les restes aussi :j’ai tendance à vouloir suivre des recettes dans les bouquins mais avec l’entraînement on y arrive : là par exemple, j’ai pris juste la recette de la pâte brisée – elle repose – et je vais ajouter des nectarines achetées samedi et que j’avais un peu oubliées, merci pour la recette expresse !

    • @ Yasmina :

      Bonjour et merci pour ce commentaire très enrichissant !
      Je vais de ce pas parcourir ce lien qui va m’intéresser au plus haut point je pense ^_^

      Pour la fréquence à laquelle faire les courses, et pour la question de privilégier les commerces de proximité, je partage ton point de vue. A mon grand regret, je n’ai pas le temps nécessaire pour faire mes courses plus souvent qu’une fois par semaine, mais lorsque je suis en vacances il est vrai que quand j’adopte ce rythme je m’y retrouve vachement question « anti gachi de nourriture » .
      Sinon tu as raison, il faut se laisser guider par son inspiration et sortir son nez des bouquins de cuisine. J’en feuillette énormément mais pour le quotidien, je crée souvent avec ce que j’ai, en accomodant les restes !

  • Bonjour à vous. Thématique qui me tient particulièrement à coeur de part mon instruction. Le côté scripturaure me plait tout pareillement. Bravo pour votre blog et très bonne continuation. Clémence.

Commenter