Et si vous alliez à la rencontre des acteurs de la filière élevage et viande ?

C’est la 5ème année consécutive que la filière viande et élevage ouvre ses portes au grand public dans toute la France, et cette année, j’ai eu l’opportunité de visiter le pavillon viande de Rungis, au côté de Dorian pour rencontrer de nombreux passionnés par leur métier.

Made in Viande, c’est le nom de cette opération qui vous permet d’aller à la rencontre de bouchers, de restaurateurs ou encore vous permettre de vous glisser dans les coulisses d’une ferme, et d’en savoir plus sur leur quotidien et les valeurs qu’ils partagent.

Pour trouver ce qu’il se passe près de chez vous durant l’opération, qui a débuté le 22 mai et qui dure jusqu’au 29 mai 2019, il vous suffit de vous rendre sur le site La-viande.fr et de vous servir des filtres (par exemple vous pouvez rechercher ce qui se passe près de chez vous, ou faire des recherches par métier…). Vous pouvez aussi tenter de repérer le logo de l’opération affiché chez les participants, mais passer par le site est plus sûr pour parvenir à vos fins !

Pour aller à Rungis, il faut être une lève-tôt (au alors ne pas se coucher c’est au choix), parce que croyez-moi, un réveil à 3 heures du matin pour être devant les grilles de Rungis à 4h du matin, ce n’est pas avec ça que je me sens le plus en forme ! Mais une fois dans l’ambiance, et bien emmitouflée (parce qu’hormis au restaurant, on passe dans de grandes chambres froides) on oublie vite la fatigue.

Le pavillon des viandes de Rungis

Le pavillon des viandes ouvrait donc ses portes au public hier matin, et ce n’est pas moins de 400 écoliers (pour le plupart des lycéens de bac professionnels) qui ont arpenté à nos côtés le pavillon à la rencontre des acteurs présents ce jour-là : restaurateur, grossiste, boucher, vendeur, responsable qualité, etc …
Ils ont pu, comme Dorian et moi, poser toutes les questions qu’ils avaient à l’esprit, sans aucune censure, et découvrir aussi bien les aspects techniques des différents métiers que des tranches de vie.

J’ai pu entre autre apprendre que le pavillon fait office de redistributeur en accueillant les carcasses de viandes, et fournit boucheries et restaurants dans un rayon de 150 kilomètres autour de Paris, en défendant des valeurs nobles pour les animaux ainsi que pour les consommateurs aguerris, avec un élevage respectueux et une traçabilité accrue dans les différents niveaux de contrôles sanitaires des viandes.

Et j’ai été surprise de trouver à l’intérieur du Pavillon des viandes, un restaurant ! L’Aloyau ne sert pas moins de 150 couverts quotidiens dès 4 heures du matin, et ce jusqu’à 15 heures, en mettant à l’honneur des pièces de viande nobles.
Je dois avouer que j’ai du écarquiller les yeux un peu fort lorsque Jérémy, le chef de cuisine, a annoncé commencer à faire cuire des pièces de viande dès 4 heures du matin, car il s’est retenu de ne pas éclater de rire !

Un bon moment de partage que je vous invite à rejoindre en regardant le programme près de chez vous.

En collaboration avec La-viande.fr

1 Commentaire

Commenter