Quand Ruben Sarfaty apprend aux enfants à préparer un très beau repas de fêtes

Un peu avant Noël, j’ai été invité par Samsung à l’atelier Ferrandi avec mes enfants, pour préparer un menu de Noël à 6 mains.
J’avoue avoir été un peu sceptique avant d’accepter l’invitation : je ne fais pas d’événement avec les enfants, je n’aime pas mélanger ces deux sphères d’ordinaire … d’autant plus que lors des événements blogueurs, tout est médiatisé  dans l’instant T et que je tiens à l’intégrité de l’image de mes loulous (c’est peut-être old school mais c’est ainsi, ils ont bien le temps de mettre leur trombine sur l’internet mondial)

Mais après m’être assurée qu’il n’y aurait pas de photographie des enfants ni de live vidéo, j’ai fini par accepter, pour plusieurs raisons :

  • Les enfants adorent cuisiner avec moi
  • Pour avoir déjà été dans la Samsung Culinary Class de l’école Ferrandi, j’apprécie d’apprendre de nouvelles techniques de cuisine dans ce lieu bien équipé
  • Ruben Sarfaty animait l’atelier et j’avais très envie de le rencontrer car il me parraissait au demeurent bien sympathique (chose qui s’est avérée vraie en plus!)

Au programme, apprentissage pour contiser en demi deuil un chapon (ça consiste à passer des copeaux de truffes noires entre la peau et la chair) et création d’une belle bûche de Noël chocolat fruits de la passion en gouttière (ça change des bûches au biscuit roulé)

Un programme de haut niveau donc, il faut bien l’avouer, mais les enfants se sont accrochés et se sont bien amusés.

Crédit photo : Thalie à Paris

Ils ont adoré poser des questions (beaucoup de questions d’ailleurs…) à Ruben (qui est resté tout le long hyper patient et disponible avec tout le monde)

Ils ont adoré monter la chantilly à la main (enfin ils aiment bien quand c’est moi qui l’amorce parce que ça fait mal au bras..)

Ils ont adoré regarder les fausses flammes de la plaque de cuisson Samsung se refléter dans les casseroles en inox

Ils ont adoré s’accroupir devant le four samsung Twin connection et voir qu’on pouvait enfourner à la fois la génoise de la bûche et le chapon sur des modes de cuisson différents !

 

Ils ont adoré, enfin, repartir le soir avec tout sous les bras, en se disant que c’est eux qui l’avaient fait (enfin presque) et se sont régalés à la maison en dégustant le tout (et en partageant avec les amis voisins)

Bref un atelier fort bien venu, juste avant les vacances scolaires qui est venu égayer leur mercredi après midi et où nous avons pu passer un vrai bon moment, profiter de l’équipement high tech de la cuisine et apprendre de nouvelles techniques de cuisine auprès de Ruben !

(Si je remets la main sur mes fiches recettes de ce jour-là, promis je les partage avec vous!)

Commenter