Fricassée d’endives au roux de tomates

C’est toujours pareil, il parait qu’on est jamais contentes nous autres les femmes.
Il paraitrait même qu’on adore se plaindre et râler… Alors sur le coup, j’ai bien compris le message, et quand j’ai vu Chéri débarquer la bouche en coeur du marché, en m’ayant fait la surprise d’aller acheter les fruits et légumes alors que je faisais la grasse mat, j’étais d’abord aux anges. Puis quand il m’a dit : "regarde ma fée, j’ai eu des prix formidables et je te ramène 2kg d’endives pour 1 euro", là je suis restée perplexe!

Mais qu’est ce que j’allais pouvoir bien faire de 2 kilos d’endives moi? Si encore on avait une famille nombreuse pour manger tout ça…
Et puis il faut avouer aussi que l’endive, je n’en raffole pas vraiment ("mais si chéri je t’assure, je te l’avais déjà dis!!!") et que à part cuite et en tatin d’endive, je ne sais pas trop comment la cuisiner…
A force de me creuser les méninges, je me suis souvenue de la façon dont ma maman les faisait lorsque j’étais petite. Je me suis donc emparée de mon téléphone et composé son numéro, mais elle n’était pas joignable.
Alors je me suis pas laisser abattre, et bien décidée à faire fondre ces kilos d’endives, j’ai essayé de reproduire de mémoire la recette de maman.

Pour 1 personne :

1 belle endive ou 2 petites, 1 petit oignon, 1 petite poignée de lardons, sel & poivre, 1 cuillère à soupe de farine, eau.

Préparation :

Couper l’endive en tronçons et faites les blanchir 10 minutes dans l’eau bouillante avec un filet de citron et du sel.

Les égoutter, puis les mettre à blondir dans une poêle avec les oignons et de l’huile d’olive. Une fois que le tout prend de la couleur, ajouter les lardons et la tomate. Remuez sur le feu jusqu’à ce que les lardons soient cuits.

Ajouter à ce moment là la farine puis de l’eau jusqu’à obtenir un liquide (une sorte de roux) qui ne soit pas trop épais, mais qui ne ressemble pas à de l’eau non plus.

Saler et poivrer puis laisser mijoter à feu doux et couvert un vingtaine de minutes jusqu’à ce que le roux se soit épaissi.

Déguster chaud avec du bon pain frais!


collage2

Pas mécontente du résultat, cette recette se rapproche un peu de celle de maman sans toutefois l’égaler, mais au final est très bonne. Mes endives sont restées un peu amères mais j’ai lu plus tard des trucs pour leur retirer l’amertume… Il faudra vraiment que j’arrive à lui extorquer cette recette à maman!!!

See you

ordi_0063

Imprimez la recette

Commenter