Conserves maison : le dossier pour les réussir

J’ai toujours vu les femmes de ma famille préparer des bocaux de conserve maison
L’usage voulait qu’on se regroupait chez la personne de la famille ayant le plus de place pour préparer les conserves de légumes. De ce fait, on atterrissait souvent chez la sœur de ma grand-mère, Danielle, qui possédait un grand potager ainsi qu’un grand garage avec cuisine secondaire, endroit dédié pour préparer toutes sortes de plats en grandes quantités.
Je me souviens qu’après la cueillette des haricots verts, on enchaînait sur la préparation des bocaux de haricots aux naturels, ou bien encore après la cueillette des cerises, on les préparait pour les consommer l’hiver…

Je vous parle de ces doux souvenirs, empreints de nostalgie comme si j’aimerais encore être là-bas, à me glisser entre les jupes de ma grand-mère et de a grand-tante et à humer les folles odeurs de cuisine et observer tout ce que se tramait là-bas…

Mais ce temps là est révolu, bien révolu, et à présent, j’essaie de perpétuer ce que j’ai appris plus petite, en m’organisant à mon échelle, loin de ma famille et en milieu urbain. Et je vous rassure : oui on peut faire des conserves maison, tout en habitant en ville et même en appartement !

Conserves maison : le dossier pour les réussir

Trouvez les légumes à mettre en conserve

Si vous avez un potager, ou si vous avez une connaissance qui a un potager, vous allez avoir sûrement un rendement de légumes plus important que ce que vous avez besoin en terme de consommation journalière. Alors une des solutions pour éviter le gaspillage est de les mettre en bocal.

Mais si vous habitez en ville (et que vous n’avez pas de potager), ne désespérez pas ! Vous pouvez vous fournir en légumes auprès de producteurs de proximité via les AMAPs ou les réseaux de circuit court (comme la Ruche qui dit oui par exemple) ou encore trouver des maraîchers sur les marchés.

Dans tous les cas, et avant de vous lancez dans les conserves, il faudra sélectionner des légumes sains.

Stérilisateur ou autocuiseur

Pour dépanner, et préparer 4 petits pots par exemple l’autocuiseur est envisageable.

Si vous êtes du genre à préparer beaucoup de pots de conserves, faites vous prêter un stérilisateur si quelqu’un en possède un dans votre entourage, ou voyez pour en louer un. Vous pouvez aussi en acheter un, mais il vous faudra la place de le stocker chez vous.

Les étapes à respecter pour réussir vos conserves

  • Il faut que les pots soient propres, stérilisés et secs avant de les remplir
  • Il faut s’assurer qu’ils ne soient pas ébréchés et que les couvercles, joints caoutchouc soient en bon état
  • Il faut que les légumes soient sains
  • Il faut remplir le pot jusqu’à 2 à 3 cm en dessous du bord, et avant de le fermer, nettoyer correctement les bords pour qu’il n’y ait aucune trace de coulure
  • il faut bien caler les pots dans le stérilisateur pour ne pas qu’ils se cognent les uns aux autres durant la stérilisation
  • Après stérilisation il faut attendre que les pots aient totalement refroidis avant de les sortir de l’eau
  • En sortant les bocaux, il faut veiller à ne pas les taper, choquer entre eux
  • Il faut les stocker dans le noir (au pire étagère avec rideau) et au frais. Surtout pas au chaud car risque de fermentation.

Pour aller plus loin, découvrez nos recettes de conserves

dons alimentaires

Pot à confiture ou bocal avec joint caoutchouc ?

Vous pouvez utiliser des bocaux à confiture avec couvercles qui se vissent dessus pour les confitures maison ou les sauces tomates, à condition que les pots ne soient pas ébréches et que les couvercles soient en parfait état. Sachez que vous pouvez acheter un lot de couvercles neufs assez facilement pour remplacer ceux qui sont abimés.

Gardez les pots avec caoutchouc pour des préparations plus élaborées comme la ratatouille ou les conserves de haricots par exemple.

L’accessoire indispensable pour faire des conserves

S’il n’y en avait qu’un que je citerais, c’est d’avoir un entonnoir à large collerette, indispensable pour remplir les bocaux sans faire de coulure et sans en mettre partout !

Conserves maison : le dossier pour les réussir

Stérilisez en maison ou en appartement

Pour la stérilisation de vos bocaux, peu importe où vous habitez. Dans une maison, vous pouvez mettre votre stérilisateur dans votre garage, et si vous êtes en appartement, vous pouvez si vous avez un balcon ou une terrasse, prévoir d’y faire le traitement thermique.

La cuisine n’est évidemment pas exclue, prévoyez toutefois d’avoir un bon système d’aération car la stérilisation dégage pas mal de vapeur d’eau (des fenêtres ouvertes feront l’affaire)

Enfin pour les toutes petites cuisines, vous pouvez toujours stériliser vos bocaux à l’aide d’une cocotte-minute.

Alors, vous vous lancez quand ?

Commenter