4 conseils pratiques pour ne pas perdre de temps en photo food

Il y a quelques semaines, je vous ai parlé de la recette des samoussa pizza et de la façon dont j’ai été amenée à les cuisiner.
Souvenez-vous, tout est parti d’une discussion Facebook avec mon ami Gabin. Ce dernier présentait sur son FB la photo finale de ses samoussa pizza sorties du four et j’ai tout de suite eu envie de les cuisiner. Mais vraiment tout de suite car il était 12h30 et  je n’avais toujours rien préparé à manger. Et aussi parce que j’avais tous les ingrédients à dispo dans ma cuisine et que son idée me plaisait franchement. J’ai donc attrapé tout ce qui était nécessaire à la préparation de cette recette, cuisiné, photographié étapes par étapes et dans la foulée publiée la photo finale. Une photo finale travaillée, bien présentée avec une composition simple mais efficace, et un décor sobre. Et là Gabin m’a demandé interloqué comment donc j’avais pu prendre une telle photo aussi rapidement, alors que le plat sortait juste du four …

Au fil des années j’ai acquis certains automatismes en photographie culinaire sans même m’en rendre compte et aujourd’hui, à la demande de plusieurs d’entre vous (je reçois souvent des mails à ce sujet) j’ai décidé de partager avec vous mes petits secrets.

Voici donc un condensé des petites astuces que je mets en pratique lorsque je veux prendre une photo de cuisine et qui facilitent mon organisation.

Les coulisses de la photographie culinaire

conseils et astuces photo culinaire

 

Sur cette photo, vous pouvez voir une planche (le fond amovible) sur laquelle repose le plat pris en photo. Les ciseaux ont servis à couper une brick de façon nette pour que l’intérieur apparaisse sur la photo. Le torchon pour essuyer le pourtour de l’assiette sur laquelle de la sauce avait coulé. La cuillère en bois sert de décoration, vous pouvez la voir à l’arrière plan sur la photo de droite en floue.

I/ Posséder plusieurs fonds amovibles

Oui je sais, un mythe s’effondre : non je n’ai pas une vieille table de campagne à la maison !
C’est pourtant ce que beaucoup de gens croient à force de visionner mes photos de cuisine, et lorsque mes amis viennent à la maison et qu’ils voient mes fonds et mes planches entassées dans ma cuisine qui servent à prendre mes photos, ils sont toujours étonnés et amusés d’avoir percé « mon secret ».

Les avantages du fond amovible :

  • Varier à l’infini votre support photos et l’adapter selon votre humeur, l’ambiance recherchée pour la photo ou pour l’accorder à votre plat et à votre vaisselle.
  • Bouger toute votre composition d’un seul coup pour rechercher le meilleur angle des retombées en lumière naturelle.
  • Ranger facilement vos supports en les glissant entre deux meubles, derrière un canapé, un frigo etc.

Pour ma part, je dégaine le plus souvent ma planche ou mon fond amovible dans la cuisine en le posant sur mon plan de travail (parfois en équilibre quand je n’ai pas trop de place…). Ma cuisine étant baignée de lumière, c’est un endroit idéal pour prendre des photos (et en plus j’ai tout ce qu’il me faut sous la main pour customiser mes photos)

II/ Avoir tous les accessoires à portée de main

C’est peut-être bête mais depuis que j’ai rapatrié au même endroit tout ce qui me sert pour faire mes photos culinaires, je gagne beaucoup de temps. Certes il y a de la vaisselle de tous les jours que je ne peux pas enlever de ma cuisine, mais certains ustensiles dédiés à la photo food, et tous les accessoires qui entrent dans mes compositions photos sont toutes rangées au même endroit. J’ai la chance d’avoir un placard réservé dans mon salon à cet effet. Ce placard se trouvant sous le plan de travail sur lequel je shoote, c’est tout simplement l’endroit idéal ! Ainsi si le torchon que j’ai mis dans ma compo n’est pas le bon, je n’ai qu’à me baisser dans mon placard pour en changer au lieu de courir à travers la maison pour trouver celui qu’il me faut.

conseils-photo-culinaires

Ayez le réflexe récup, vide grenier etc pour varier votre vaisselle pour pas cher et chiner de la déco ! Et achetez donc une seule assiette pour vos photos (moi je préfère les assiettes à dessert) plutôt que le service entier, ça évitera de surcharger vos placards.

III/ Avoir des décorations de plat toujours prêtes

Lorsque je prépare ma recette, je réfléchis en même temps à ce qui pourrait être joli sur la photo et apporter une touche finale qui reste en cohérence avec le plat. Par exemple, pour les samoussa pizza, étant donné qu’il y a de l’origan dans la recette, j’en ai gardé de côté pour décorer les bricks une fois cuites. Et pour éviter de devoir effeuiller l’origan une fois prête à photographié , j’ai anticipé cette étape en préparant mes feuilles d’origan et en les conservant dans un petit bol, prêtes à faire leur entrée sur la scène le moment venu !
Vous voyez où je veux en venir ? Ayez toujours à l’esprit ce que vous voulez ajouter sur votre plat et que ce soit disponible au moment de prendre la photo.

 

Les petits plus qui apportent une différence sur une photo : de la fleur de sel, des grains de poivre, du sucre glace, du sucre perlé, des herbes aromatiques hachées, des copeaux d chocolat, du parmesan en copeaux ou haché, etc …

 

 

IV/ Etre malin !

Pas question de cuisiner des recettes uniquement pour mon blog. Cela me coûterait trop cher, et qui plus est, cela amènerait à du gaspillage. Les photos et recettes du blog sont donc celles qui servent à nourrir ma famille. Adaptez votre ligne éditoriale en fonction de vos habitudes alimentaires mais pensez photo au moment de réaliser le plat ! Mes recettes sont une cuisine du quotidien, pourtant les photos n’en sont pas moins alléchantes. C’est parce que je pense photo et anticipe la mise en scène lorsque je confectionne la recette.

Prenons un exemple :

Vous voulez faire une photo de lasagne ?
La première chose que j’aurais fais, il y a des années en arrière, aurait été de prendre tant bien que mal le plat à lasagne en entier, dans un cadrage approximatif pour faire rentrer le tout sur la photo. Dorénavant, voici ce que je me pose comme question avant de réaliser ma composition : « comment mettre en valeur mon plat, qu’est ce qui va le rendre appétissant? »
Pour moi ce qui importe dans la lasagne, c’est de faire ressortir le côté onctueux et généreux du plat, les couleurs et la richesse des ingrédients qui la composent. C’est donc tout naturellement que j’ai découpé deux parts de lasagne pour les superposer afin de les prendre en photo ! Ca change tout non ?

conseils photo culinaires !

 

N’hésitez pas à toujours cadrer un peu plus large lorsque vous prenez votre photo, ça vous permettra de resserer le plan lors de l’édition de la photo au besoin 

 

Voilà je pense avoir fait le tour dans cet article fleuve de ce que je mets en oeuvre lorsque je fais mes photos culinaires, pour aller plus vite sans pour autant négliger la photo. J’espère que cet article plaira à tout le monde, aussi bien ce qui font de la photo food qu’aux autres lecteurs et testeurs de Marciatack.fr

La prochaine fois, on pourra parler lumière naturelle et artificielle si vous le voulez, et règle de composition, pour entrer un peu plus dans le sujet ! En attendant je vous souhaite une belle journée et vous donne rendez-vous très rapidement pour un partage de nouvelle recette !

Si vous avez des questions n’hésitez pas !

25 Commentaires

  • Merci de partager tes coulisses. C’est très instructif ! Tu as de la chance d’avoir la lumière qui « va bien » dans ta cuisine.
    De mon côté, c’est studio dans le salon. Et je n’ai pas encore diversifié ma vaisselle, bref j’en suis au début de ma courbe d’apprentissage photo. Du coup j’apprécie vraiment de pouvoir voir l’envers du décor chez ceux et celles qui ont plus d’expérience.

    • Salut Jessica,
      Merci pour ton commentaire et ravie de voir que ce genre d’article puisse aider les autres ^^
      Pour ce qui est de la lumière, je suis exposée plein sud, du coup parfois ça cogne trop (et oui on est jamais content !!)
      Dans mon ancien appart j’étais nord/ord-est et j’avais une super lumière douce pour mes photos culinaires. Ceci dit le soleil n’entrait jamais dans ma maison…
      Pour le studio dans le salon, pour quel matériel as tu opté ? Ca m’interesse beaucoup !
      Je suis allée voir ton blog (je suis curieuse) et je trouve que la lumière est bien maitrisée, c’est ton éclairage artificiel du coup ?
      A bientôt !!

      • Non pas de lumière artificielle pour le moment. Il va peut-être falloir y penser pour cet hiver, cela dit ^_^. Je prend toutes mes photos avec la source lumineuse à contre-jour (en l’occurrence, juste sous ma fenêtre !), je ne sais pas si c’est bien ou mal, mais toutes mes photos que je trouve correctes sont prises comme ça, alors que les autres, bof, bof…
        Tu as des trucs de ton côté concernant la lumière naturelle : moment de la journée, d’où elle vient par rapport à ta composition, etc. ?

        • Alors je fais mes photos le plus souvent en mileu ou fin de journée (entre 17h et 22h l’été)
          La lumière du matin est trop dure chez moi je suis orientée plein sud ;)
          Elle est diffusée à travers des voilages et viens du côté droit des photos !

  • Hello, génial. j’adore les trucs et astuces !
    j’essaye de faire mes photos dans la véranda, pièce la plus lumineuse de la maison.
    Mon problème c’est les fonds.
    J’ai réussi à en faire un avec des vielles planches mais pour les autres fond, je ne sais pas quoi prendre ou comment faire…
    As tu des suggestions (à pas chère bien sur) :)
    Merci à toi :)

    • Hello Fr@mboize !

      Alors pour les fonds, je garde les yeux ouverts quand je me ballade sur les trottoirs le jour des encombrants : il m’est déjà arrivé de rentrer avec une planche sous le bras ^^

      Sinon si tu veux un fond en bois tu peux opter pour le dessus d’une palette, ou envisager de fabriquer ta planche de toute pièce (je l’ai fait pour ma planche bleue) puis la patiner pour lui donner l’aspect recherché (aspect vieilli, aspect patiné etc …)

      Ensuite tu peux également tendre un beau linge uni en guise de fond, ou utiliser une plaque de cuisson à four, ta plaque à induction (superbe fond noir), les dalles de ta terrasse … bref il y a plein de pistes à exploiter :)

      A bientôt
      Valérie

  • Merci beaucoup pour cet article, vraiment très intéressant.

    Je ne suis pas vraiment douée pour la photo, encore moins culinaire. Alors tout conseil est bon à prendre ;) J’ai surtout du mal avec les fonds, et il faut que j’achète de la vaisselle aussi…En bref, je suis pas encore calée !

    • Hello Marina,
      J’étais loin de me douter que les fonds posaient des soucis à tant de personnes !
      Au début de mes photos de blog, je shootais par terre sur mon joli parquet de l’époque ou sur ma table de cuisine qui avait une couleur neutre ;)

      Je vais peut être songer à en faire un article ^__^
      Je t’invite à lire la réponse que j’ai fais à Fr@amboize juste au dessus, je lui donnais des pistes justement pour varier les fonds !

      Pour la vaisselle, pas besoin de trop investir non plus, mais c’est vrai que c’est sympa de varier un peu. Si tu as deux assiettes différentes c’est déjà très bien pour présenter tes plats ^^

      A bientôt
      Valérie

    • Avec plaisir Kat !
      Cet article est un coup d’essai car je ne savais pas trop par quel morceau attaquer ! Il y a tellement de chose à dire !
      Ceci dit j’ai plein de pistes pour les futurs articles mais si tu attends un sujet précis et que je peux y répondre demande moi :)
      A bientôt
      Valérie

  • J’ai lu ton article avec beaucoup d’intérêt. Je me retrouve dans certaines idées. J’ai un stock d’assiettes à dessert en exemplaire unique achetées en soldes pour mes photos et j’essaye aussi d’avoir pas mal de choses sous la main. Mon plan de travail est minuscule et heureusement que les photos sont en gros plan car autour, c’est souvent un beau bazar… ;-)
    La chose la plus difficile pour moi: trouver le bon éclairage. C’est sombre dans ma cuisine et je prends de nombreux clichés car certains sont bien trop sombres et inexploitables.
    Bises

    • Hello Virginie :)
      En effet nous avons plein de façon de faire similaires !
      Pour l’éclairage il y a plusieurs pistes :
      Si tu as une lumière douce, type orientation fenêtre au nord, tu peux utiliser des réflecteurs ! Le fais tu ?
      Tu peux te fabriquer des réflecteurs avec des feuilles A4 ou A3 de bristol blanc par exemple, ou en récupérant des plaques de polystyrène.
      Ca change pas mal de choses !

      Et si vraiment c’est trop sombre, tu peux utiliser une lampe. Lumen froid et forte puissance.
      Tiens moi au courant
      A bientôt
      Valérie

      • Merci pour toutes ces infos. Pour le moment, je n’utilise rein de tout ça. Je vais essayer de voir pour les réflecteurs. Je ne connaissais pas. Ma seule technique pour le moment: prendre beaucoup, beaucoup de photos et sur la quantité, j’en trouve toujours quelques-unes à exploiter. ;-) Je vais me pencher sur la question.

  • C’est super cet article ! ca complète ce que j’ai pu lire sur le net (notamment un article de Stéphanie de Nanie Bears) dans lequel elle expliquait sa vision de la photo culinaire, qui ressemble pas mal à la tienne :) Merci encore pour cet article :)

    • Salut Sab ^^

      Je ne connais pas du tout le blog que tu cites (enfin maintenant si, vu que j’ai googleisé :p ) C’est dingue on a publié un article similaire à peu de jours près !
      J’aime beaucoup la tournure du sien, il traite de sujet que je comptais également approfondir lors de futurs billets.
      Au final on est beaucoup à avoir les mêmes réflexes, quelque soit notre niveau en photo !

      A bientôt
      Valérie

      • Oui c’est rigolo le timing était serré ! J’ai hâte en tout cas de lire tes prochains articles sur la question :) gros bisous et à bientôt !

  • Génial ton article !!!!!!

    J’adore le côté « coulisse » :-) J’ai bien aimé ce que tu as écrit sur les lasagnes! Je me suis vue!!! Je vais essayer d’appliquer tes conseils en pensant à la photo pendant que je cuisine :-)
    Bravo pour la nouvelle mise en page de ton blog: quel travail :-)
    A très vite!

  • Bonjour Marcia,
    trop bien ton article!
    Mais alors comme j’ai rit quand tu as partagé ton astuce des lasagnes, je me suis trouvée bête d’un coup.
    Gourmande comme je suis en regardant ta photo (sans connaître l’astuce)je me serais précipité dans ma cuisine pour préparer des lasagnes et finalement hyper déçue car MA part de lasagnes n’est pas comme la photo!
    Mais ça ç’était avant!
    Ton blog est géniale, continue comme ça et tout comme toi je « passionne  » la cuisine.
    Bise et à bientôt.

    • Hello Fabienne !
      En même temps je n’ai pas de plat à lasagnes assez haut pour en faire avec autant d’étages ;)
      Merci pour les compliments, ça me touche et vive cette belle passion qui nous rassemble :)
      A bientôt

  • bonjour;
    super blog!
    Je m’inspire beaucoup du tien pour créer mon futur blog!
    Je voulais te demander comment faire un bonne éclairage sans payé car problème de fond…

    • Salut Thomas
      Merci :)
      Je travaille beaucoup à la lumière naturelle, et utilise des voilages pour tamiser la lumière. Je n’ai pas investi dans des lumières. Pour les nuits d’hiver j’ai aussi des ampoules à lumières blanches dans ma cuisine, et du coup il faut adapter la balance des blancs et d’autres petits réglages pour « rattraper » la dureté de cette lumière
      Mais là vu qu’on est en début de printemps, tu peux t’éclater avec la lumière naturelle (en évitant le plein soleil ou les expo directes plein sud)
      Ca pourrait faire l’objet d’un futur billet ???

Commenter