Oreillettes les beignets de Provence

recette des oreillettes beignets provencaux

Dans ma famille, on “tire les oreillettes” pour les fêtes de fin d’années. C’est une tradition, c’est comme ça, ne me demandez pas pourquoi, je ne saurais pas vous le dire…. Tout ce que je sais, c’est que ma Tante Jo sonne le branle-bas de combat quelques jours à l’avance pour que nous prévoyons de l’aider à “tirer les oreillettes”.

Car c’est un travail de titan (elle fait ça à l’échelle de la famille, et nous sommes nombreux…). Ma tante prépare la pâte à oreillettes à l’avance et la laisse lever. Nous, nous pointons le bout de notre nez uniquement pour étirer la pâte et couper les oreillettes. Pour la cuisson, c’est elle qui gère. Et si la pâte n’est pas assez finement étalée, laissez moi vous dire qu’on se fait houspiller!!!!

Des beignets si fin qu’on pourrait voir à travers ….

Le secret, c’est d’étaler la pâte si finement qu’on peut presque voir à travers…Oui mais si on l’étale trop finement,  on peut la déchirer…. Dur dur donc, de trouver le juste milieu…. Mais on y arrive !
Et cette année, alors que nous arrivions toutes armées de notre fidèle rouleau à pâtisserie, ma maman a innové ! Elle, elle est venue avec la machine à pâte que je lui avais offert pour son dernier Noël !!!! Pas bête la guêpe !!! Même si au départ elle a fait l’objet de quelques gentilles railleries, son idée à vite séduit tout le monde, bien émerveillé de voir à quel point elle ne se fatiguait pas par rapport à nous qui trimions sur nos rouleaux comme des bêtes de somme…..

Comme il est de coutume pour mardi gras  ou carnaval de faire beignets, bugnes, oreillettes et autres gourmandises en tout genre, je me suis remise exceptionnellement aux oreillettes, faisant entorse aux us familiaux qui nous dictent de faire ces douces pâtisseries pour se délecter en fin de repas festifs….

Oreillettes les beignets de Provence

Oreillettes les beignets de Provence

Les beignets de Provence à la fleur d'oranger : irrésistible et incontournable sur les tables de Noël
4.22 de 33 votes
Temps de préparation : 30 min
Temps de cuisson : 40 min
Temps total : 1 h
Type de plat : Dessert
Cuisine : Française
Portions : 4 personnes

Matériel

  • Rouleau à pâtisserie
  • Laminoir
  • Friteuse

Ingrédients

  • le zeste d'une orange et d'un citron
  • 500 grammes de farine
  • 2 cuillères à soupe de lait tiède
  • 4 oeufs
  • 50 grammes de sucre
  • 50 grammes de beurre fondu
  • 5 g de sel
  • 1 paquet de sucre vanillé
  • 1 paquet de levure chimique
  • huile pour friture
  • sucre semoule

Instructions

  • Mélangez le zeste des agrumes à la farine, puis ajoutez la levure, et formez une fontaine.
  • Ajoutez au centre les sucres, les oeufs entiers, le lait tiède et le beurre fondu, ainsi que le sel.
  • Pétrir le tout longuement pour avoir une pâte lisse (le pétrissage peut être un peu dur car la pâte ne contient pas beaucoup de liquide mais elle finit par s'assouplir) et laissez la pâte recouverte d'un torchon, lever dans un endroit chaud pendant 1 heure ou 2 heures.
  • Mettez l'huile de friture à chauffer dans une grande cocotte ou friteuse.
  • Séparez la pâte en gros morceaux et les étaler très finement de façon à presque voir à travers. La couper à l'aide d'une roulette ou d'un couteau tranchant, en forme de petits rectangle, pas plus fros qu'on post-it) Puis les mettre à frire 1 à 2 minutes de chaque côté dans une huile bien chaude.
  • Les retirer à l'aide d'une écumoire en fer et les placer sur la tranche sur une grille fine afin que l'huile s'égoutte.
  • Les sucrer au fur et à mesure (nous on utilise du sucre semoule), puis les empiler délicatement.
  • Et voilà, vos oreillettes sont prêtes à être dégustées !!!! Attention, pour les conserver plus longtemps, il faut les garder soit dans une boite hermétique, soit dans un local frais à l'abri de l'humidité, sinon elles perdraient tout leur croustillant et ainsi tout leur charme !
Vous avez testé cette recette de cuisine ?Mentionnez @marcia_tack ou taguez #marciatack sur Instagram

Ha oui petite astuce anti odeur pour se débarrasser de la tenace odeur de friture : à la fin de la cuisson des oreillettes, déjà si vous en avez l’occassion, laissez votre bain de friture refroidir à l’extérieur, puis faites bouillir de l’eau dans une casserole avec du vinaigre blanc et laisser la casserole au centre de la pièce pendant une heure, effet désodorisant garanti !!!!!!

Inscrivez vous pour recevoir les dernières publications.
ATTENTION : après inscription, il faut cliquer sur le lien de confirmation que vous allez recevoir par mail. Sinon vous ne serez pas inscrits. Vérifiez vos mails ou vos spams.

33 Commentaires

  • J’aperçois ta photo et j’ai trop envie de filer en cuisine. Géniale l’idée d’utiliser la machine à Pâtes, je garde l’idée pour l’année prochaine quand je ferais mes oreillettes.

  • Elles ressemblent énormément aux oreillettes qu’on fait dans ma famille, hmmm… perso, chez nous, on a toujours étalé la pâte avec la machine à pâte… je ne savais même pas qu’on pouvait faire autrement !!

  • oh, merci pour ta recette.
    J’adore, j’adore, j’adore….
    Top les calories, les calories, les calories…
    Tant pis, je me pèserais l’ année prochaine, mais pour le plaisir, je ferais n’importe quoi.
    J’attends la prochaine recette.
    Merci encore

    Denlove

  • frére , soeurs et amis es
    Voicin la recettes traditionnelles des oreillettes de maman Josephine Paule a noter: Je viens d’apprendre quelle est son Histoire et d’ou vient cette recette.
    Les oreillettes de maman ((mais sans les zestes d’oranges et de citrons) avec de la fleur d’oranger et du sucre vanillé c’est ce qu’elle ajouter point de rhum. On les faisais dans le lauraguais peut être aussi ???? puisque native de là.
    aller tous et toutes a vos casseroles pour vous régalez ,soyez patientes et patient cette recette demande un temps de levage pour la pâte suivez bien la recette. ensuite Bonne dégustation Je vous embrasse a toutes et tous Monique

    • Mais quant notre maman en faisait c’etait en quantités quant nous étions 4 enfants en pleine santé et nous aimions cette patisserie quelle nous a fait découvrir enfants ,.elles remplissais des cartons d’oreillesquelle nous distribuait ensuite et cela quant nous revenions les voir , nous repertions avec le panier du pauvre comme nouss disions chez nous famille modeste .C’était un régal et tous rt toutes les aimaient ainsi que nosenfants , petits enfants et arrieres , arrieres petits enfants ainsi que les amies is et les gens qui passaient chez nous pour les visites courtoises gouttaient avec ces fameux gâteaux . Voilà mon histoire innouibliable de mon enfance et de toujours adultes de 69 ans aujourd’hui je vais en faire pour la seconde fois .Mes grands enfants et petits enfants neveux et nieces ainsi que les amies is vot etres contents cra je vais faire comme le faisais maman proportions pour 10 .

  • Je suis d’Aix en Pce
    Ma recette est la même que vous,mais on coupe des lanières moins fines que vous, on fait une entaille au centre de la laniere dans laquelle on passe la partie basse de la lanière et on retourne.
    Difficile à expliquer par écrit mais si vous êtes de Marselle vous devez connaître.
    Pour le reste tout est pareil que vous il n’y a que la “présentation” qui change.
    Par contre ce que je voudrais vous demander quel est le jour qu’on doit les faire?
    Ma grand mère les faisait en grande quantités pour toute la famille et pendant tout le mois de février on en offrait aux visiteurs et aux voisins.

    • Bonjour
      Merci pour ces explications enrichissantes !
      Ici on les fait pour Noël et on les distribue aux visiteurs amis famille pendant cette période, mais c’est une habitude familiale !
      Pour la forme, nous on appelle ça des “ganses” comme on le fait pour faire le noeud des lacets ;)

  • Recette suivie à la lettre et c’est un résultat parfait ! Merci pour cette recette d’oreillette qui me replonge en enfance ! Je les ai faites en ajoutant des zestes d’orange c’est un délice !
    Aurais tu un conseil pour les conserver sans qu’elles ne perdent leur croustillant au fil des jours ?

    • Bonjour Gwen
      Ici on les conserve au frais (garage cellier etc) et dans une panière ou boite en carton. Mais s’il y a trop d’humidité ambiante, il arrive qu’elles ramollissent quand même.

Poursuivez la discussion !

Notez la recette