Et si on arrêtait le gaspillage pendant le Ramadan ?

Le gaspillage alimentaire ne prend pas de répit quand et surtout quand on baisse la garde, notamment  pendant les fêtes ou les traditions culinaires religieuses. On le voit beaucoup au moment des fêtes de fin d’année et du repas de Noël par exemple, mais on le constate aussi pendant la période de jeûne qui accompagne le Ramadan.

A la maison, je fais la chasse au gaspillage alimentaire et vu que je ne pratique pas le ramadan, j’arrive à tempérer un peu les achats compulsifs de mon mari en cette période de jeûne (mais je n’y parviens pas toujours)

Une profusion de nourriture offerte par la société de consommation

Recettes de ramadan 2018

C’est un véritable paradoxe. Durant le mois du Ramadan, le jeûne dure tant que le soleil n’est pas couché. Cela réduit donc le nombre de repas pris dans la journée et en toute logique réduire la consommation d’aliments. Or c’est le contraire qui se produit : les tables de ftour (repas qui rompt le jeûne) sont devenus opulentes et débordent de plats différents. Dans le meilleur des cas fait-maison, dans la moins bonne des solutions industriels.

Les jeûneurs font le plus souvent leurs courses le ventre vide, ce qui pousse à des achats compulsifs : avec la faim, plus de choses font envie et on s’imagine avoir suffisamment d’appétit pour tout dévorer, ce qui n’est évidemment pas le cas.

Les plats finissent bien souvent à la poubelle après à peine avoir été entamés.

Découvrez toutes nos idées de repas pour le ramadan

Pour palier à ce gaspillage alimentaire, voici quelques rappels :

  • Faire les courses si possible le ventre plein (vu les horaires du jeûne cette année ça reste compliqué)
  • Etablir des menus types à l’avance et faire les courses en fonction (et s’y tenir)
  • Acheter les fruits et légumes au quotidien (pour éviter de trop stocker dans le frigo)
  • Emballer les restes dans des boites hermétiques et servir les restes le lendemain.

Et surtout prendre du recul sur tout ceci et rester bienveillant avec soi-même. Je discutais avec une dame à la boulangerie cette semaine qui me disait qu’elle achetait toujours trop durant cette période et qu’elle gaspillait. Elle en avait pris conscience l’année dernière et faisait en sorte de se raisonner, même si ce n’est pas toujours facile.

Et puis si vraiment, vraiment vous avez trop prévu pour votre repas du ftour, vous pouvez toujours inviter des amis ou de gentils voisins à la dernière minute !

 

Commenter