Comment réussir le gâteau magique ?

Aujourd’hui, je vous présente une nouvelle fiche technique pour répondre à la question de Lila, reçue par mail via la boite à question food. Lila a déjà essayé le gâteau magique, l’a réussi une fois, puis l’a raté par la suite. Fort de cette déconvenue et ne voulant pas pour autant baisser les bras, elle a demandé mon aide pour lui confier tous mes petits secrets pour réussir à tous les coups ce gâteau à  couches différentes.

 

conseils pour réussir le gâteau magique

Crédit photo : Shutterstock

 

Le « gâteau magique » est appelé ainsi car à partir d’une seule préparation de pâte, on obtient après cuisson 3 couches de gâteaux distinctes : une couche de flan, une couche de far et une couche type génoise. La réalisation de la pâte n’a rien de sorcier et se fait avec des ingrédients basiques : oeufs, farine, lait, sucre.
La pâte du gâteau avant cuisson peut déstabiliser certaines personnes, car elle est très liquide et ressemble à une pâte à crêpe, mais c’est normal, c’est bel et bien lors de la cuisson que la magie opère et que le gâteau se sépare en 3 textures différentes.

Des conseils pour réussir le gâteau magique

.

Bannissez l’idée de vouloir utiliser un moule à charnière, la pâte du gâteau est très liquide, tout va fuir à travers les parois.
Vous pouvez utiliser un moule carré de 20x20cm ou un moule rond de 22 à 24cm de diamètre. (Il ne faut pas de moule trop grand sinon les textures n’apparaîtront pas lors de la cuisson.)
Quand vous verserez la pâte dans le moule à gâteau (beurré et fariné, ou chemisé de papier cuisson), celle-ci va arriver à ras bord, c’est normal et rassurez vous le gâteau ne va pas déborder durant la cuisson.

Les blancs d’œuf doivent être montés fermement et serrés.
Au moment de les incorporer dans la préparation, il faut veiller à ne pas les casser en plein, mais grossièrement, de sorte à avoir de gros grumeaux d’œufs qui flottent dans votre pâte  gâteau magique.

Chaque four est différent et ne chauffe pas de la même manière. Il va donc falloir être attentif à la cuisson de votre gâteau pour qu’il soit réussi.
Le gâteau magique demande une cuisson lente et longue à température assez faible (150°C). Il ne faut pas le mettre en chaleur ventilé (sinon ça cuit trop vite) et il faut surveiller la cuisson en cours de route

A la fin de la cuisson, le gâteau doit être doré sur le dessus, et à peine tremblotant au centre. Si vous le piquez avec une aiguille et que du liquide sort, c’est qu’il n’est pas cuit. Prolongez la cuisson de 5 à 10 minutes en couvrant le dessus du gâteau si nécessaire de papier cuisson pour éviter qu’il ne noircisse.

On ne peut pas déroger à cette étape, le frigo figera les textures. Le mieux étant de faire le gâteau la veille pour le lendemain.
Le gâteau magique est un gâteau qui se mange froid.
Après cuisson laissez le gâteau refroidir avant de le mettre au frigo pour 2 heures minimum. Si vous êtes vraiment pressé, vous pouvez tenter un passage au congélateur (mais ne l’oubliez pas sinon il va se transformer en glace)

Pour aller plus loin :

Gâteau magique, la recette de base
Gâteau magique aux cerises
Gâteau magiques aux framboises
Gâteau magiques aux fraises

.

2 Commentaires

Commenter