Boeuf bourguignon

Dès que les températures baissent, je suis une grande fan des plats mijotés comme le boeuf bourguignon et je sais que je ne suis pas la seule, puisque cette recette figure dans le Top 10 des recettes classiques Françaises !

J’aime les saveurs qui s’en dégagent lorsque le plat mijote, mais surtout j’aime ce mode de préparation et de cuisson qui est très facile à faire : 10 minutes de préparation en tout, et ensuite on laisse mijoter le boeuf bourguignon sans s’en occuper, à petit bouillons et à couvert.

La recette du boeuf bourguignon classique est donc un plat facile à faire mais qui nécessite une cuisson longue. Prévoyez donc un peu de temps devant vous avant de vous lancer.

Pour le préparer, optez pour une cocotte en fonte, une cocotte en inox avec couvercle ou un cookéo.

boeuf bourguignon
boeuf bourguignon

Il faut noter que, quand on parle recette traditionnelle, tout le monde y va de sa petite version et va alors revendiquer posséder la vraie recette du boeuf bourguignon. Et c’est normal j’ai envie de vous dire, car les recettes à succès sont souvent appropriées et adaptées par chacun d’entres nous. Alors voici ma version de boeuf bourguignon sans gluten et sans farine.

Quelle est la meilleure viande pour le boeuf bourguignon ?

On peut choisir de la viande à braiser comme la macreuse, le jumeau, le gîte, le paleron, ou encore la joue de boeuf. Il faudra bien évidemment couper la viande en morceaux avant de lancer la cuisson.

Lorsque vous commander la viande à votre boucher, expliquez lui votre intention de recette, il vous la coupera au bon calibre. Il peut aussi vous conseiller de mélanger 3 viandes différentes avec un morceau maigre, un morceau gras et un morceau gélatineux : c’est ainsi que l’on préparait traditionnellement les premiers plats de bourguignon.

Le secret d’un boeuf bourguignon tendre

Pour avoir un boeuf bourguignon tendre, il faut qu’il cuise longtemps et lentement. Deux heures de cuisson à couvert, ça commence à être bien mais l’idéal est de poursuivre la cuisson pendant 3 ou 4 heures (vous pouvez même faire cuire le plat en deux fois), un peu comme on le ferait avec une daube Provençale.

Et le secret qui fait toute la différence pour réussir le bourguignon et pour avoir une viande moelleuse, c’est de la faire revenir au préalable avec une matière grasse (beurre ou huile d’olive), pour ensuite, après avoir ajouté le restant des ingrédients, la laisser mijoter à feu doux deux bonnes heures après avoir versé le vin.

Quel vin pour le boeuf bourguignon ?

On ne fait pas de boeuf bourguignon avec n’importe quel vin, bien évidemment, et on va privilégier un vin rouge tanique et fruité du Bourguignon pour faire ce plat comme un côte-de-Beaune, ou un côte-d’Auxerre.

Avec quoi servir le boeuf bourguignon ?

Vous pouvez servir le boeuf bourguignon avec de délicieuses pommes de terre vapeur, des gnocchis, des pâtes fraiches ou même du quinoa.

Comment conserver du boeuf bourguignon ?

Le bourguignon est un plat qui peut se garder jusqu’à 3 jours au frigo, à condition de le stocker dans un récipient hermétique et de le ranger dans les deux heures après sa préparation.

Mon astuce en plus :
Lorsque que vous préparez des plats mijotés, pensez à doubler les quantités, ou à mettre directement en conservation une quantité du plat que vous ne mangerez pas. En effet, ce genre de plat se conserve très bien et vous pouvez soit en congeler des portions (et dans ce cas, vous pouvez le garder 5 mois au congélateur), soit le stériliser en bocal (et dans ce cas, vous pouvez le conserver 1 ans à l’abri de la lumière).

La recette du boeuf bourguignon

bœuf bourguignon

Boeuf bourguignon

La recette du célèbre plat mijoté au bœuf et carottes
4.70 de 23 votes – Merci !
Temps de préparation : 10 min
Temps de cuisson : 2 h
Temps total : 2 h 10 min
Type de plat : Plat principal
Cuisine : Française
Difficulté : Facile
Portions : 4 personnes

Ustensiles de cuisine à utiliser

cocotte
couteau
Planche à découper
Econome

=> Cliquez sur les ustensiles pour en savoir plus ou pour les acheter

Ingrédients
 

  • 600 grammes boeuf bourguignon ((pièce à fondue pour bourguignon))
  • 200 grammes de lardons
  • 4 oignons
  • 4 carottes
  • 1 bouquet garni
  • 1 bouteille de vin rouge ( assez bon)
  • 3 cuillères à soupe Maizena ((pas trop bombées))
  • 100 grammes de beurre
  • sel
  • poivre

Etapes de la recette

  • Détailler la viande en cubes et enlever les gros morceaux de gras.
  • Dans une cocotte, faites revenir la viande dans le beurre jusqu’à ce qu’elles soit bien dorée puis ajouter les oignons émincés et les lardons. Laissez colorer.
  • Recouvrir le tout avec le vin, versez la maizena diluée dans un peu d’eau et faire mijoter 2 heures avec le bouquet garni et les carottes en rondelles.

Suggestions gourmandes

Préparez donc ce plat la veille et refaites le mijoter 1h ou 2 le jour J, vous m’en direz des nouvelles, il n’en sera que meilleur !
insta
Clique ici et abonne toi à mon compte instagram @marcia_tack !

Recette inspirée de Marmiton

Pour êtes informés des nouveaux posts et recevoir pleins d'idées recettes dans votre boite mail :
Je veux recevoir
ATTENTION : après inscription, il faut cliquer sur le lien de confirmation que vous allez recevoir par mail. Sinon vous ne serez pas inscrits. Vérifiez vos mails ou vos spams.

14 réflexions au sujet de “Boeuf bourguignon”

  1. Miam !
    Chez nous, le Boeuf Bourguignon est un grand classique, que nous adorons …
    Parfois, je le réalise à la Cocotte Minute pour gagner du temps … Sinon, je le cuisine aussi en deux fois …
    A Bientôt
    Françoise

    Répondre
  2. En effet chacun y va de sa version, mais je trouve l’idée des lardons de poulet dans le boeuf bourguignon fort intéressante.
    ici aussi on le déguste avec de bonnes pommes de terre sinon des tagliatelles.

    Répondre
    • Oui Minouchka, les lardons de poulet remplace ici tout les plats qui ont traditionnellement du lard, c’est ma façon à moi de continuer à cuisiner comme j’ai appris en fait et de satisfaire la famille ;)

      Répondre
  3. Chez nous aussi le Boeuf Bourguignon est un plat qui régal toute la famille. Je le sers avec un gratin de polenta bien relevé (oignons, comté et parmesan), un plat généreux et qui se mange sur plusieurs jours ou qui se congèle très bien.
    Pour ma recette c’est sans lardons, mais avec une cuillère de concentré de tomate et cuillères à soupe de farine, juste avant de mouiller avec le liquide= sauce plus homogène.

    Allez ce sera le plat du week-end prochain!

    Répondre
  4. J’ai une variante: après le point 3 de la recette ci dessus, je mets le couvercle (allant au four…démonter la poignée du couvercle si elle est en plastique…) sur la cocotte, je l’enfourne 3 h à 200°. Délicieux et même pas besoin de surveiller!

    Répondre
  5. Bourguignon,

    Vous avez dit bourguignon, voici ma version, en conservant la base de la recette de chacune de vous.la viande marinée dans du vin et avec la garniture est un plus.

    Cette recette des plus anciennes se prête à de grandes variations. Le choix du morceau de viande pour ma part va de préférence pour le gite à la noix.

    Il est possible de chevaucher plusieurs types de morceaux comme le gite, le jumeau, le paleron, la macreuse, les basses côtes ce type de plat sont dans la lignée des ragoûts, longuement marinée dans une base de vin rouge demande une cuisson en mode mijotée pour obtenir une viande moelleuse et parfumée.

    Secret de chef : il est possible de faire cette préparation jusqu’à 7 jours à l’avance, je m’explique, la viande par l’adjonction de vin et d’ingrédients divers, va se parfumer, se corser, pour développer des arômes puissants et fins à la cuisson.
    Préparez une marinade : découpez votre viande de préférence en cubes de plus ou moins 5/6 cm. mettre dans un récipient neutre, saladier, cul- de- poule, jatte etc…

    Garniture : avec 1 oignon haché, carotte en grosse brunoise, grains de poivre, clou de girofle, Thym, laurier, quatre- épices, queue de persil,1 tète d’ail coupé en deux, le tout arrosé de vin à hauteur de votre préparation,20 cl d’huile sur le dessus qui va faire office de bouclier et conserver les saveurs de votre préparation,un film alimentaire et un séjour au frais, voire réfrigérateur.

    La magie de la marinade va opérer et pénétrer au cœur de la viande, si vous regarder un morceau en le coupant en deux tous les jours vous verrez la progression de la pénétration.

    Cette marinade va par cette action l’attendrir et parfumer l’ensemble.

    Vous pouvez arrêter la marinade à tout moment, c’est-à-dire, du premier aux derniers jours. Lors du jour de cuisson mettre votre viande à décanter dans une passoire, et récupérez la garniture, faire pincer votre viande en la colorant, sans la bruler. Prendre votre temps, votre recette prend toute la puissance dans le respect de cette phase, qui n’est pas particulière mais qui doit être respectée à la lettre.

    Ajoutez la garniture en la colorant légèrement, peut- être adjoint des lardons (fumés ou pas). Salez poivrez. On mouille avec la marinade à hauteur de la viande, éventuellement on rajoute un complément de vin, ou pour être moins puissant du fond parisien (eau) selon votre gout, on porte à ébullition et l’on écume les impuretés déposées sur le dessus. On cuit à couvert et on baisse l’énergie au maximum, au four (th 6/7 ou sur la cuisinière à bois, (un must) laissez mijoter le plus longtemps possible, c’est-à-dire 2, 3, voire 4 heures.

    ¼ d’heure avant la fin il est possible d’ajouter des oignons grelots, qui ont été cuits à part et glacés.
    Rassemblez les petits oignons dans une casserole avec les dés de beurre, 1 cuillerée de sucre et 1 pincée de sel. Couvrez d’eau à hauteur et faites cuire jusqu’à évaporation totale de l’eau et caramélisation des oignons.
    Si vous êtes en famille vous pouvez servir ce plat directement en cocotte, ou dans un plat creux avec un persil ciselé sur le dessus.

    Pour les perfectionnistes, il est possible enfin de cuisson de décanter les morceaux et d’affiner la sauce en la montant au beurre, pour lui donner un peu plus de relief et de luisance.

    Ajout à des fins personnalisés, un trait de vinaigre balsamique, et mettre 10 cl de crème de cassis.
    Cette action n’aura pas de conséquence sur votre régime car le beurre est mis à froid, et ajoute un réel plus pour un régale partagée autour de la table.

    Je suis conscient, que cette version est plus longue que la plupart des recettes, mais le résultat est à l’hauteur de personnalités servi pour le Moyen Orient (eh oui certains émirs aiment le bourguignon version chef). (L’alcool s’évaporant pendant la cuisson, le résultat convient à une clientèle des plus exigeantes).

    Découvrir le plaisir de cuisiner, avec les détails, qui sont réalisables par la majorité des internautes. Une recette se lit, se relit pour en comprendre toutes les subtilités, et les méandres, qu’il faut accomplir pour arriver à un résultat digne des meilleures tables.

    Régis lr 54.

    Répondre
  6. Je le prépare aujourd’hui pour demain soir car j’aime beaucoup le parfum qui se dégage en mijotant alors pourquoi se priver de deux jours agréablement odorants mais aussi parce qu’il est bien meilleur réchauffé ;-) !

    Répondre

Laisser un commentaire

N'oubliez pas de cliquer sur les étoiles pour voter !