Aubergines grillées

Le légume star de l’été c’est bien les aubergines. On peut les manger sous plein de formes différentes et jetées sur le grill du barbecue (ou à la plancha ou cuites au grill du four), c’est juste un délice. Il faut prendre un peu de temps pour la cuisson, mais quand on aime, on ne compte pas !

Comment réussir la cuisson des aubergines grillées ?

Pour que la cuisson soit uniforme, il faut veiller à les trancher toutes de la même largueur. C’est une étape un peu fastidieuse mais ça évite des déconvenues lorsque vous ferez griller les tranches d’aubergines et de vous retrouver avec des trop cuites ou des pas assez cuites !

Pour éviter que les aubergines soient remplies d’huile, le plus simple pour les huiler est d’utiliser un pinceau.

aubergines-grillees-barbecue

 

Pour aller plus loin :

Comment allumer un bbq au charbon
Dossier barbecues : des recettes originales

 

Aubergines grillées

Aubergines grillées au barbecue

Temps de préparation: 10 minutes
Temps de cuisson: 10 minutes
Temps total: 20 minutes
Type de plat: Végétarien
Cuisine: Facile
Portions: 4 personnes
Auteur: Valérie Virorello-Jamili

Ingrédients

Instructions

  • Tranchez les aubergines de la même épaisseur dans la longueur
  • Huilez les tranches à l'aide d'un pinceau
  • Déposez les sur le grill et laissez dorer de chaque côté
Avez-vous fait cette recette ?Taguez @marcia_tack ou utilisez #marciatack sur Instagram

Accompagnez les aubergines cuites au barbecue !

Les aubergines seules, c’est un peu triste. Pensez à ajouter des brochettes de légumes lors de la cuisson, ou alors roulez les aubergines cuites et fourrez les d’un mélange de ricotta et d’herbes fraîches, c’est tout simplement exquis !

 

 

.

1 Commentaire

  • bonjour a vous ,

    L’aubergine

    Bien sûr que tout le monde connaît l’aubergine :

    Originaire d’Asie, contrairement aux autres solanacées (pommes de terre, tomates, poivrons) qui proviennent d’Amérique, l’aubergine est une plante ayant besoin de beaucoup de chaleur.

    L’aubergine, Solanum melongena, est un légume fruit, comme la tomate (elles font partie de la même famille, celle des Solanacées). La plante est annuelle sous les climats tempérés, et vivace dans les pays chauds. En France, l’aubergine est récoltée de mai à octobre. La violette est la plus courante, mais il existe de très nombreuses variétés d’aubergines aux couleurs, aux formes et aux tailles différentes : rondes, allongées, blanches, vertes, jaunes, rouges, striées…

    Au XVème siècle, son utilisation en cuisine était déjà répandue en Italie. sa culture a débuté au XVe siècle ; en France, il a fallu attendre le XVIIe.
    L’aubergine est consommée depuis plusieurs millénaires, et elle est vraisemblablement originaire d’Afrique où l’on en trouve encore de nombreuses variétés. Elle aurait été « domestiquée » pour la première fois en Inde, d’où elle aurait gagné la Chine, puis le monde arabe et l’Espagne, au IXe siècle.

    Intérêts nutritionnels, toujours intéressant en cuisine :

    L’aubergine est un légume riche en eau et peu calorique (75kJ pour 100g, soit 18kcal, pas plus que la laitue). Elle renferme 3,5% de glucides et 1% de protéines, et quelques traces de lipides. Elle est donc très légère, mais attention, elle peut absorber beaucoup d’huile lors de la cuisson.
    Elle stimule en douceur le transit intestinal grâce à ses fibres (2,5%), notamment des proto pectines (fibres solubles) qui, une fois cuites, confèrent à l’aubergine sa consistance moelleuse si appréciée. Autre atout de l’aubergine, sa richesse en sels minéraux et oligo-éléments (magnésium, zinc, potassium, manganèse et cuivre) et en vitamines (B1, B6, pro-A, C).
    Enfin, l’aubergine est alcalinisante (idéale pour réguler l’équilibre acido-basique de l’organisme) et surtout antioxydante (notamment sa peau) grâce aux acides phénoliques et aux anthocyanines (pigments violacés) qu’elle contient. Ces antioxydants auraient un effet bénéfique sur le taux de mauvais cholestérol, en limitant son absorption au niveau de la paroi intestinale.

    Choisir les variétés :

    Comme d’habitude, je déconseille les hybrides (vous ne pourrez pas reproduire les graines et le goût est rarement à la hauteur).
    Très peu de variétés sont cultivées dans la partie nord de la France. En fait, en dehors des hybrides, je ne connais que la Violette de Barbentane (longue) qui soit suffisamment précoce pour réussir dans ces régions.

    Les variétés violettes sont les plus répandues sur les marchés français (Cristal, Fabiola, Black Bell, Baluroï, Cima Viola, Mirabelle…) mais on peut aussi trouver des variétés d’aubergines blanches (Blanche Ronde à &OElig.ufs, Clara…) ou blanches striées de violet (Skoutari, Rotonda Bianca, Violetta di Firenze. En Afrique, on rencontre des variétés rouges (N’Goyo, Red Egg) ou jaunes (N’Drowa Issia). Une aubergine thaïlandaise, la Kermit, est quant à elle blanc strié de vert. Il existe plusieurs autres variétés en Inde, dont l’une petite, blanche et ovale est surnommée « l’œuf végétal ».

    Dans la moitié sud, la Violette Longue hâtive ainsi que la ronde de Valence sont de très bonnes variétés anciennes, relativement productives.
    Les aubergines de type « demi-allongé » :
    Mileda (Sud-Est) : forme tubulaire, de couleur noire.
    Dobrix (Sud-Est et Ouest) : forme allongée un peu comme la poire, de couleur noir.
    Berinda (Val de Loire et Ouest) : forme ovale, de couleur violet foncé.
    Madonna (Sud-Ouest) : forme à moitié ronde, de couleur violet noire.

    Pour moi les meilleures variétés sont et de loin, la Solanum melongena, sous production Malaysia dark red : Variété produisant des fruits longs de couleur violette allant sur le rouge très foncé. Très bonne productivité. Bonne variété à frire. Variété originaire de Malaisie.
    A défaut : la Ping Tung : Variété qui se caractérise par une très grande productivité et une précocité marquée : certains plants peuvent produire plus d’une douzaine de fruits. Ces fruits sont de couleur violette, très élancés et sinueux, dépassant parfois les 30 cm de longueur. Variété résistante et vigoureuse. Croissance: 65 jours.
    Variété chinoise portant le nom de sa ville d’origine à Taiwan.

    Ha s’il vous prenait l’envie de les cultiver vous-même, c’est possible avec un semeur de vie comme kokopelli qui vous fournira les graines. Un fournisseur en semences potagères et aromatiques Bios, libres de droits et reproductibles (non-hybrides F1 et non-OGM) pour les puristes.et puis si l’idée vous venait de vous reconvertir dans la culture bio aller faire un tour du côté du blog du jardinier bio, il vous donnera un coup de main pour démarrer votre activité.

    Pour un cuisinier une version pour en faire du caviar d’aubergine, mais le must est tout simplement de la tailler en brunoise avec la peau et de la faire revenir dans une huile d’olive vierge, et agrémenter d’ail fumé, sel poivre du moulin. A déguster dans les minutes qui suivent, un régal. Pour les plus patients il est possible de les passer au froid et de les déguster en salade avec une tomate/ananas.

    La choisir et la conserver au frais :

    Les aubergines sont cueillies avant leur complète maturité : mûres, elles se teintent de brun cuivré, et deviennent dures et très amères. Lors de l’achat (ou de la cueillette), choisissez celles dont la peau est lisse et brillante, sans tache brune, ni flétrissure, et dont les sépales adhèrent à la peau. L’aubergine doit être ferme, mais sans excès : une pression du doigt doit laisser une légère marque sur la peau. D’une manière générale, plus l’aubergine est jeune (et donc petite), moins elle contient des pépins.

    Moussaka – cuisine d’aubergines L’aubergine se conserve bien au réfrigérateur (dans le bac à légumes, car elle n’aime guère le froid emballer dans du papier journal) : vous pourrez ainsi la garder une bonne semaine. Il est aussi possible de la congeler, une fois coupé en morceaux et blanchie, pour profiter pendant plusieurs mois des richesses du potager.

    Que faire en cuisine de vos aubergines :

    L’aubergine est un légume star de la cuisine méditerranéenne et orientale : frite, farcie, en ratatouille, en caviar d’aubergine, ou simplement grillée au four ou au barbecue, les recettes sont multiples. Le gratin d’aubergines à la parmiggiana est un grand classique de la cuisine italienne, quant à la moussaka, c’est un plat emblématique de la gastronomie grecque. On peut aussi la savourer crue, en salade, avec des tomates, des poivrons et des oignons nouveaux coupés en petits dés et marinés avec de l’huile d’olive et du jus de citron.

    La peau de l’aubergine est bien sûr comestible : en Egypte, peler une aubergine est presque un crime ! Des aubergines bio, non traitées, sont alors préférables, afin d’éviter tout résidu de pesticides.

    Si votre aubergine est grosse, ou si vous craignez son amertume, vous pouvez la faire dégorger quelques dizaines de minutes, coupée en rondelles et parsemée de gros sel. Elle absorbera ainsi moins de matières grasses lors de la cuisson. Un trempage de 15 minutes dans l’eau froide réduit également une éventuelle amertume… mais aussi la teneur en nutriments intéressants.

    Et puis pour les cuisiniers, une version en garniture bayaldi, une garniture friande de repas de de club de direction ou pour les plus hautes autorités de notre pays ou de standing, comme quoi l’aubergine peut en convaincre plus d’un.

    Eidge 54.

Commenter